[Total : 6    Moyenne : 4/5]

Les thyms bio antioxydant naturel puissant sont de petites plantes buissonnantes, érigées (thym commun) ou plus étalées (serpolet), typiques de la région méditerranéenne où ils poussent naturellement.

On cultive le thym dans le monde entier, certaines variétés supportent le froid et l’humidité, d’autres la chaleur tropicale.
Ce sont néanmoins les thyms de guarrigue qui possèdent les plus fortes concentration en huile essentielle, celle-ci aidant sans doute la plante à survivre à l’aridité et à la chaleur estivale de l’environnement méditerranéen.
Les botanistes différencient de nombreuses espèces de thym assez difficiles à différencier et souvent typiques d’une région ou d’un pays (espèces endémiques) .

Le thym vulgaire ou thym commun, Thymus vulgaris, est spontané dans l’ouest de la zone méditerranéene : nord de l’Italie, sud de la France et moitié est de l’Espagne.
On le trouve surtout sur les sols calcaires (basiques) secs : guarrigues, bordures de haies ou de fossés, pourtour de vignes, zones pâturées par les chèvres et les moutons qui ne l’apprécient guère et ainsi, indirectement, assurent son extension en taches monospécifiques.
Comme le thym commun ou vulgaire s’adapte à de nombreux climats et sols et qu’il posséde un arome agréable, on le cultive dans le monde entier comme aromate.

Le thym aux milles vertus

Le thym aux milles vertus

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

HUILE ESSENTIELLE

Les feuilles de thym contiennent 0,5 à 2,5 % d’huile essentielle dont la composition varie beaucoup selon la zone de culture, la variété (cultivar) et surtout les conditions climatiques (chaud, froid ,sec ou humide). Ce sont les variétés chémotypes.

On distingue 7 races chimiques ou chémotypes de thym vulgaire : à thymol, carvacrol, linalol, thuyanol, alpha terpinéol, géraniol, et paracymène.

Chémotype Thymol : c’est la variété la plus répandue car elle pousse dans la majorité des climats et possède l’odeur typique du thym que l’on utilise pour aromatiser les plats.

Chémotype Carvacrol : plus spécifique des zones très chaudes et arides et dont l’odeur forte est semblable à la précédente, le thymol et le carvacrol étant des molécules chimiquement voisines.

Les chémotypes Linalol et Géraniol sont plus fréquents en moyenne montagne et dans les zones fraiches de la guarrigue.
Les autres chémotypes sont moins fréquents.

Cette variabilité de la composition chimique des huiles essentielles de thym est difficilement perceptible par l’odorat humain , néanmoins on peut différencier les thyms à thymol-carvacrol à l’odeur forte des autres chémotypes beaucoup plus “doux” quand on les sent.
Il faut savoir que que les huiles essentielles sont des mélanges complexes et que la classification en chémotype est artificielle , il y a en-effet des formes de transition entre toutes ces variétés chimiques.

Pourquoi donc s’intéresser à ces différences?
Parce que les huiles essentielles à chémotypes différents possèdent des propriétés médicales et pharmacologiques différentes.

L’huile essentielle de thym à carvacrol ou thymol (molécules très voisines, monoterpènes à structure phénolique) est fortement bactéricide (antibactérienne), c’est une huile essentielle antiseptique mais son application non diluée sur la peau et les muqueuses peut induire une forte inflammation et une nécrose, elle est dermocaustique .
Les huiles essentielles de thym à linalol, géraniol ou thuyanol ne sont pas aussi antiseptiques mais sont moins agressives pour la peau ou les muqueuses.
Toutes ces huiles essentielles sont antibactériennes et possèdent aussi un pouvoir antifongique, antalgique et antispasmodique (relaxant la musculature lisse).
L’action sur le système nerveux est plus variée : les huiles essentielles de thym sont le plus souvent toniques (excitantes) plus rarement sédatives (dépresseur de l’activité du système nerveux); c’est fonction de leur composition en terpènes, de la dose ingérée et de la réponse de l’organisme.
Les phytothérapeutes considèrent le thym et son huile essentielle comme parasympaticolytique (léger bien sur, rien a voir avec l’atropine).

A forte dose l’huile essentielle de thym , quelque soit le chémotype, est toxique, provoquant des troubles neurologiques graves, commençant par de la diarrhée et des vomissements jusqu’à la dépression cardiovasculaire et l’arrêt respiratoire.

Autres composants

FLAVONOIDES
La feuille de thym contient des flavonoides (pigments jaunes) aux propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes et anti-spasmodiques. Ce sont des dérivés de la quercétine, de l’apigénine et de la lutéoline ; on les retrouve dans beaucoup d’autres plantes mais ici, dans la feuille de thym, ils ne sont associés ni à des alcaloides ni à d’autres composés plus ou moins toxiques( hépatotoxiques ou mutagènes par exemple).

ACIDES PHENOLS
Les acides phénol présents dans la feuille de thym : caféique, chlorogénique, lithospermique, rosmarinique, et leurs dérivés sont d’importants antioxydants. Ils possèdent aussi d’autres potentialités intéressantes : ce sont des inhibiteurs enzymatiques (ex : anti-inflammatoire ou anti-allergique), également antiviraux et cytostatiques.

UTILISATIONS

Le thym est d’abord un condiment très utilisé (avec raison) dans la cuisine de tous les jours.
Un ajout régulier dans l’alimentation de thym et d’autres labiateae méditerranéennes (origan, romarin, sarriette) renforce la résistance aux infections tant virales que bactériennes.
Le thym et les herbes de Provence possèdent un pouvoir immunostimulant bien utile pour renforcer la défense de l’organisme notamment contre les infections virales des voies respiratoires (rhume, laryngo-trachéite, bronchite, infection de type grippal).

Infusion :
Une branche de thym fraiche ou 1/2 cuillerée à café de feuilles sèchées dans une tasse d’eau très chaude infuser 5 à 10 minutes, 1 à 3 tasses par jour. Pour renforcer l’immunité et en cas d’infection virale des voies respiratoire, ou comme antispasmodique digestif et pour faciliter la digestion.

Infusion concentrée :
2 cuillerées à café de plante séchée dans 100 ml d’eau bouillante, infuser 10 minutes , en usage externe (bain de bouche, gargarisme, détersion des plaies)

Teinture alcoolique :
La teinture-mère de thym est d’un usage très commode aussi bien en usage externe qu’interne, elle contient à la fois les composés hydrosolubles ( flavonoides et acides phénols) que l’huile essentielle hydrophobe.
10 à 50 gouttes 2 à 3 fois par jour, ou en application locale.

Huile essentielle de thym :
tous les chemotypes doivent être utilisés avec prudence , risque d’agression de la peau ou des muqueuses surtout pout les chémotypes carvacrol et thymol; risque d’intolérance gastrique fréquent ; petit risque allergique et risque d’intolérance respiratoire chez les asthmatiques.

L’huile essentielle (HE) de thym, souvent en association avec d’autres huiles essentielles (menthe, niaouli, pin, cajeput) est surtout utile pour combattre l’infection bactérienne et virale , les chemotypes thymol ou carvacrol sont les plus antiseptiques, on leur préfèrera les autre chémotypes plus doux (linalol ou géraniol), en cas d’intolérance ou chez l’enfant de 6 à 12 ans:

Les infections de la shère buccale: plaies de la langue ou des gencives, aphtes, mauvaise haleine, caries dentaires, 2 gouttes dans un peu d’alcool diluée en gargarisme ou bain de bouche 1 à 3 fois par jour.

L’huile essentielle est absorbée par exemple avec du miel , ou du lait concentré, ou sur de la mie de pain, on peut aussi la diluée dans un peu d’alcool .
Inhalations : elles sont utiles en cas d’infection des voies respiratoires : une poignée de thym frais ou 2 cuillerées de feuilles sèches ou quelques gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau très chaude, inhaler pendant 10 à 15 minutes.

L’infusion de feuille de thym (tisane de thym) et son huile essentielle (2gouttes) sont également utiles en cas de troubles spasmodiques des voies digestives : crampes, éructations, hoquet. Elles ne soignent pas la cause des spasmes mais les atténuent ce qui bien souvent les fait disparaitre.

L’HE peut aussi s’incorporer au savon liquide pour renforcer son pouvoir bactéricide et antifongique.

ATTENTION: au caractère caustique de l’HE de thym à thymol-carvacrol ; les huiles essentielles sont souvent toniques et prises le soir peuvent retarder le sommeil ; pas d’huiles essentielles de thym chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte (surtout dans les 3 premier mois ).

D’autres espéces de thym possèdent des propriétés pharmacologiques très voisines de Thymus vulgaris : Thymus serpyllum le serpolet et Thymus satureioides , thym présent dans le sud de l’Espagne et du Portugal et fréquent dans les pays du Magreb.


[Total : 2    Moyenne : 5/5]

Acheté en herboristerie en vrac, le thym bio antioxydant naturel puissant est à boire sans modération quotidiennement pour permettre à notre corps de lutter contre le froid.

Comment procéder pour faire une infusion correcte : On met l’équivalent de 2 cuillères à soupe dans un litre d’eau froide que l’on porte à ébullition. Dès que l’eau commence à bouillir, on éteint le feu et on laisse infuser 5 minutes à couvert. Vous pouvez vous faire un thermos pour la journée ou bien le faire en petite quantité à chaque fois.
IMPORTANT : mettre la plante dans l’eau froide, ainsi la plante se réveille en se réhydratant, reprend une forme identique à l’instant de sa cueillette. Une plante séchée n’est pas une plante morte, elle communique ses principes actifs à l’eau. Si vous la mettez dans de l’eau bouillante, elle gardera pour elle ses principes. Si vous tombez malade (grippe, refroidissement, toux, rhume…) buvez un litre par jour.

Le thym bio : un antibiotique naturel

Le thym bio : un antibiotique naturel

Voici les propriétés du thym et ses différentes formes :
-L’huile essentielle du thym est concentrée en phénol, notamment le thymol. Ces substances sont de puissants antiseptiques, voire même antibiotiques.
-Efficaces contre le mal de gorge, les aphtes, la gingivite et la mauvaise haleine, elles sont aussi reconnues actives sur la destruction des virus et des bactéries de l’atmosphère ainsi que des maladies infectieuses.
-En infusion, le thym apaise ainsi les maladies des voies respiratoires : bronchite, rhume, grippe et asthme trouvent un rapide soulagement dès les premières gorgées.
-Le thym possède par ailleurs des vertus apéritives mais, surtout il favorise la digestion, aide à absorber les aliments contenant beaucoup de fer et à lutter contre les problèmes intestinaux.
-Connu par les Grecs pour son effet stimulant, il a effectivement un pouvoir contre la fatigue et l’anémie, et il favorise la circulation sanguine. Dans ce cas, c’est en friction que son huile est la plus bénéfique.
-En friction encore, le thym soulage également les douleurs d’origines rhumatismales et possède un véritable pouvoir antispasmodique. Des massages sur les zones concernées dénouent les tensions et apaisent les contractures musculaires. Pour finir, vous pouvez aussi l’utiliser comme produit de beauté tonique. Son eau resserre les pores de la peau, son infusion revitalise le cuir chevelu et son huile tonifie le corps.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le thym bio antioxydant naturel puissant est un condiment très employé en cuisine avec le laurier et d’autres herbes de province. Mais saviez-vous que le thym est aussi une plante médicinale aux multiples vertus, utilisée en phytothérapie depuis des centaines d’années ?

Nom botanique et Appellations communes du thym

Le thym commun ou thym cultivé est un sous-arbrisseau vivace et aromatique qui appartient à la famille des Lamiacées (basilic, marjolaine, menthe, origan, thym et romarin). Le nom botanique du thym commun est ‘Thymus Vulgaris’ et ses appellations communes sont le serpolet ou la farigoule en Provence.

Thym et composants actifs de la plante

Le thym renferme une huile essentielle composée de THYMOL et de CARVACROL, des acides rosmariniques et caféiques, des tanins et des flavonoïdes dont l’apigénine (ou apigénol), la naringénine, la lutéoline (ou lutéolol) et la thymonine. Les feuilles de thym sont aussi riches en vitamines B1, C et en magnésium.

5 propriétés médicinales connues du thym

1. Thym et Propriétés Antibactériennes

Plusieurs études ont confirmé l’activité antibactérienne du thym contre les bactéries pathogènes à Gram positif et à Gram négatif. Ces études ont suggéré l’utilisation de thym comme un antibiotique.

Le thymol est 25 fois plus efficace que le phénol, un antiseptique puissant utilisé en médecine, mais moins toxique. ” Le carvacrol quant à lui empêche la croissance de plusieurs souches de bactéries telles que le colibacille ‘Escherichia coli’ et la bacille ‘Bacillus cereus’.

Le thym bio antioxydant naturel bio

Le thym bio antioxydant naturel bio

2. Thym et Vertus Antivirales

Le thym est aussi un remède contre les virus. Parmi les recettes de grands-mères connues pour lutter contre la fièvre et le virus de la grippe figure l’infusion de thym. Récemment, la science a commencé à explorer les vertus antivirales du thym. Il s’avère que le thym possède des propriétés antivirales contre l’Herpès Simplex.

3. Thym et Propriétés Antifongiques

Le thym est un puissant remède antifongique. Son huile essentielle est souvent utilisée dans ce but. Plusieurs études ont révélé que l’huile essentielle de thym est en fongicide naturel à large spectre d’action.

4. Thym et Vertus Anti-inflammatoires

Une étude récente a indiqué que l’huile essentielle de thym peut réduire l’inflammation. Les chercheurs ont comparé l’effet thérapeutique de l’huile essentielle de thym à six autres huiles essentielles, constatant que l’huile de thym exerce l’action anti-inflammatoire la plus puissante.

En effet, elle est capable d’inhiber une enzyme appelée : Cyclooxygénase-2 ou COX-2. Lorsque l’enzyme Cox-2 est bloquée, l’inflammation diminue. L’huile essentielle de thym joue le même rôle que l’Ibuprofène, un médicament AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien) pour traiter la douleur et l’inflammation.

5. Thym et Action Antioxydante

Les flavonoïdes contenus dans le thym (apigénine, naringénine, lutéoline, et thymonine) exercent en combinaison avec les vitamines et les minéraux un puissant effet antioxydant. Les antioxydants protègent les cellules de l’oxydation.

Les indications de l’emploi du thym en médecine douce

1. Le thym contre la toux, la bronchite et les maux de gorge

En 2007, les scientifiques Allemands ont réalisé une étude sur 1234 adolescents souffrant de bronchite aigüe. Ils leur ont prescrit pendant 10 jours un extrait de sirop 100% naturel à base de thym et de lierre.

Qu’à révélé cette étude clinique ? Les symptômes chez les jeunes patients ont nettement diminué et chez certains, ce remède phytothérapique les a complètement guéris. Chez l’ensemble de ces adolescents, la toux a diminué de 81,3 % le 10ème jour de traitement.

2. Le thym contre les candidoses buccales et vaginales

Candida albicans est une espèce de levure qui peut être responsable d’infections fongiques digestives et gynécologique. Une étude a démontré que l’huile essentielle de thym exerce une puissante action ‘anti-candida’ qui permet de traiter naturellement et efficacement les candidoses buccales ou vaginales.

3. Le thym contre l’herpès simplex

Des études in vitro ont été menées pour évaluer l’action antivirale du thym (ainsi que d’autres espèces de la famille des lamiacée) sur le virus de l’herpès simplex (HSV) de type 1 et de type 2. Les deux types de virus de l’herpès ont été considérablement neutralisés après le traitement avec ces extraits de plante.

L’extrait de feuilles de thym réduit plus de 90% la formation d’une plaque érythémateuse causée par le HSV-1 et plus de 85% la formation d’une plaque générée par le HSV-2.

4. Le thym contre le Propionibacterium acnes de l’acné

Des études récentes ont indiqué qu’une teinture préparée à base de feuilles de thym est capable d’inhiber ou d’empêcher la croissance d’une bactérie (Propionibacterium acnes ) responsable de déclencher l’inflammation qui se présente dans le cas de l’acné. Consultez l’article : Propionibacterium acnes, acné et remède naturel

5. Le thym pour désintoxiquer le foie

Une étude a été réalisée sur des souris de laboratoire pour constater l’effet thérapeutique des extraits aqueux de thym (Thymus vulgaris) et de gingembre (Zingiber officinale Roscoe) sur le foie endommagé par l’abus d’alcool.

Les résultats de cette enquête ont révélé que les extraits aqueux de thym et de gingembre exercent des effets antioxydants et ont le pouvoir de désintoxiquer le foie.

Les naturopathes prescrivent souvent une tisane de thym aux patients qui subissent une chimiothérapie dans le but de protéger le foie contre l’effet agressif des médicaments (action hépato-protecteur du thym).

6. Autres indications

Citons à présent des indications de l’usage du thym en médecine douce qui n’ont pas encore fait l’objet d’études scientifiques :

Usage interne des feuilles de thym (tisane) :

> Le thym possèderait des propriétés expectorantes, et aiderait à expulser les mucosités des poumons et des voies respiratoires. Selon l’opinion de certains naturopathes, le thym soulagerait également les symptômes de l’asthme.

> Le thym est souvent utilisé pour soulager les troubles du tube digestif. Il peut s’avérer efficace pour soulager les symptômes suivants : flatulences excessives, nausées, indigestion, gastro-entérites, coliques et la perte d’appétit.

> Une tisane peut également aider à soulager les maux de tête.

> Certaines femmes ont l’habitude de boire un thé préparé avec une branche de thym afin de soulager les crampes menstruelles ainsi que les symptômes du syndrome prémenstruel.

> Une tisane au thym (2 cuillères à soupe de thym dans un litre d’eau pure) prise à jeun pendant une semaine exercerait une action antiparasitaire. Ce remède populaire supprimerait les parasites intestinaux tels que les oxyures, les ankylostomes, le ténia et les ascaris. Je n’ai cependant trouvé aucune information scientifique à ce sujet.

> Dans l’usage traditionnel, une infusion de thym est un remède naturel pour stimuler l’immunité et lutter contre l’asthénie et la fatigue.

Usage externe des feuilles de thym :

> En raison de ses propriétés antifongiques et antibactériennes, le thymol renfermé dans le thym est un ingrédient que l’on retrouve dans la formule de nombreux bains de bouche antiseptiques vendus en pharmacie pour traiter l’infection des gencives (gingivites) et de la gorge, les aphtes, la mauvaise haleine et l’inflammation de la bouche. Procéder à des gargarismes et des bains de bouche à l’aide d’un infusé de thym peut s’avérer tout aussi efficace que ces produits pharmaceutiques.

> L’usage d’une décoction de thym en bain de pied donne de bons résultats pour traiter le ‘pied d’athlète’, une infection des pieds causée par des champignons (Trichophyton rubrum et Trichophyton mentagrophytes) qui se développent surtout entre les orteils.

> Un sachet de tisane au thym ou une compresse imbibée d’un infusé de thym peuvent être appliqués sur des furoncles, des contusions, des écorchures, des petites brûlures, des coupures et des plaies mineures.

> Cheveux et les pellicules: Le thym (par moyen de massages du cuir chevelu) contribuerait à la croissance des cheveux, car il stimule la circulation capillaire. Ce remède naturel aiderait également à lutter contre la formation de pellicules.

Contre-indications et effets secondaires de l’usage du thym

L’emploi du thym en phytothérapie n’est pas connu pour causer des effets secondaires majeurs. Une réaction allergique à cette plante peut provoquer des démangeaisons, une éruption cutanée et un essoufflement. Il a été observé que les personnes allergiques à l’origan sont plus susceptibles de développer une réaction allergique au thym.

Les femmes enceintes ou qui allaitent devraient éviter l’usage thérapeutique du thym pour éviter tout type de risque potentiel pour le fœtus. À haute dose, le thym peut provoquer des contractions utérines et il peut causer une toxicité hépatique lors d’emploi prolongé.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Thym bio antioxydant naturel puissant

Niaouli
(Melaleuca viridiflora Gaertn)

Les feuilles de Niaouli proviennent d’un arbre très odorant de Madagascar à feuillage persistant, à l’écorce spongieuse et qui porte des fleurs jaunâtres. Le niaouli est utilisé depuis la nuit des temps pour ses puissantes propriétés antiseptiques et notamment pour soulager les douleurs, en cas de problèmes respiratoires et pour purifier l’eau. Il dégage une odeur d’eucalyptus, mais plus douce et plus agréable. Dans les pharmacies, l’huile était connue sous la dénomination Gomenol (parce qu’autrefois, l’huile essentielle de niaouli provenait principalement de la région de Gomen (Les Indes Orientales Françaises). Le niaouli est un « antibiotique végétal » qui soigne les sinusites, les obstructions et les écoulements nasaux ainsi que les infections nez-gorge-oreilles. La substance contenue dans ses feuilles donne une huile essentielle qui décongestionne les muqueuses nasales et permet de respirer plus librement. Les principales indications du niaouli sont les infections et les inflammations des voies respiratoires supérieures : il n’existe pas, dans le monde végétal, de meilleur remède contre les rhumes aussi bien pour les adultes que pour les enfants. Le niaouli soulage et soigne les muqueuses irritées.

Canelle
(Cinnamomum zeylanicum Nees)

La cannelle est une épice culinaire. Elle consiste en l’aubier de l’écorce des pousses de cannelier enroulées pour former un bâtonnet. Il en existe de nombreuses variétés, mais la plus importante est la cannelle de Ceylan qui contient une huile essentielle aux très puissantes propriétés désinfectantes. Étant donné qu’elle tue un large spectre de bactéries et de virus, on peut dire que la cannelle est le plus puissant antibiotique naturel. Depuis des siècles, la cannelle prouve son efficacité sur les rhumes et les douleurs inflammatoires du nez, de la gorge et des oreilles. La cannelle est un antipyrétique et renforce les défenses des voies respiratoires contre les micro-organismes. Elle est aussi utile contre la fatigue liée aux refroidissements et permet de tenir le coup.

Thym
(Thymus vulgaris L.)

Le thym est une valeur sûre des herbes médicinales de nos régions. En cuisine, il est connu pour être la principale herbe provençale. Le thym était déjà cultivé dans les abbayes au Moyen Âge où l’on en tirait des extraits pour lutter contre les rhumes, la toux et les infections des voies respiratoires. Aujourd’hui encore, le thym reste une de nos principales plantes aromatiques contre toutes ces maladies. Il tue les bactéries responsables de la sinusite et désinfecte les muqueuses du nez, de la bouche, de la gorge et des oreilles. Sa principale substance est le thymol, un antioxydant antiseptique. Cet ingrédient qu’on retrouve dans l’huile essentielle de thym décongestionne les muqueuses. Il est expiré par les poumons et désinfecte ainsi toutes les voies respiratoires sur son passage. Il dissout le mucus et libère les voies respiratoires. Le thym renforce l’immunité et a des effets anti-inflammatoires.

Thym bio antioxydant naturel puissant

Thym bio antioxydant naturel puissant

Thé vert
(Camellia sinensis (L.) Kuntze)

Sous forme concentrée, le thé vert est la plante qui protège le mieux notre santé. Le théier était déjà décrit comme une plante médicinale précieuse en Chine ancienne déjà (3e siècle avant J.-C.). Le thé vert renforce l’immunité contre les maladies infectieuses, les maladies cardiovasculaires et le cancer. Des études ont prouvé qu’un extrait concentré de thé vert est capable de tuer les virus responsables des rhumes. Sa substance active la plus précieuse est l’EGCG, l’antioxydant végétal le plus puissant. La prise de cet ingrédient quand on est malade, permet d’éviter les rechutes et favorise la guérison. Il renforce l’immunité générale et permet de lutter plus facilement contre les infections.
Le thé vert est rafraîchissant et stimulant et redonne courage et force pendant les périodes d’épuisement liées aux rhumes. Il améliore la respiration et arrête l’écoulement nasal.

Camomille sauvage
(Matricaria chamomilla)

La camomille sauvage est une fleur très répandue dans nos campagnes. Elle est très odorante et son huile essentielle contient des ingrédients qui calment et détendent. C’est la plante médicinale idéale des enfants, parce qu’elle soulage les maux de ventre, souvent le premier symptôme de maladie chez les petits enfants. Elle fait aussi disparaître les angoisses et les insomnies et a des effets anti-inflammatoires. Elle a aussi un effet antioxydant et désinfectant sur les voies respiratoires supérieures.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Description de thym bio antioxydant naturel puissant

Le thym est un sous-arbrisseau, une plante vivace commune de nos jardins et connue pour son usage culinaire. De la famille des Labiées, le thym est une plante rampante, aux fleurs rose pâle ou blanches. Riche en huile essentielle, elle fait partie des plantes dites aromatiques, entrant dans la composition du célèbre bouquet garni. Il existe plus d’une centaine de variétés de thym, la plus courante étant le thym vulgaris, autrement appelé serpolet, lorsqu’il s’agit de thym sauvage, ou farigoule en Provence. L’origine du nom est sujette à diverses interprétations : le thym proviendrait aussi bien du latin thymus signifiant parfumer, que du grec thumus signifiant courage, que du grec thumos (grosseur), ou encore du grec thyein (fumée).

Le thym bio en France

Le thym bio en France

Culture

Originaire du bassin méditerranéen, le thym est un petit arbre solide, rustique, de teinte grisâtre, qui pousse sur les coteaux arides, rocailleux et ensoleillés jusqu’à 1 500 m d’altitude.

Historique

Dans l’Antiquité, le thym était dédié à Vénus. Selon la légende, il apportait l’énergie vitale. Galien le citait déjà : “Le thym est notoirement incisif et chaud. Il est propre à faire uriner et à provoquer le flux menstruel, à faire avorter et sortir l’enfant du ventre de la mère, et, à nettoyer les parties nobles et intérieures, le prenant en breuvage. Il est propre à faire cracher et jeter hors toutes les superfluités de la poitrine et du poumon”.
Aetius, célèbre médecin grec du Ve siècle, écrivait dans son Tetrabiblos, que les patients utilisant du thym “évacueront la colère et les autres humeurs, et même la matière pourrie, piquante et mordante qui cause la douleur”. Il recommande le thym pour “les sciatiques, les douleurs des reins et de la vessie, la colite et les ballonnements, pour les mélancoliques et ceux qui ont l’esprit troublé”.
Pline le conseille en cas de “toux invétérée”, pour l’expectoration et les maux d’estomac ou de l’intestin. Les Egyptiens et les Etrusques utilisaient le thym pour embaumer leurs morts. Les Grecs en brûlaient dans leurs temples, sur les places publiques ou devant les riches demeures. Chez les Romains, le thym entrait dans la composition de nombreux cosmétiques.
Une légende veut que le thym soit né des larmes d’Hélène, femme de la mythologie grecque, dont la beauté légendaire causa nombre de querelles et de jalousies menant jusqu’à la célèbre guerre de Troie.
L’usage du thym se répand dans la pharmacopée au XIe siècle. Hildegarde et Albert le Grand le mentionnent contre “la lèpre, la paralysie et les maladies nerveuses”. Au Moyen Âge, le thym symbolisait la vertu et le courage. Les épouses brodaient des abeilles volant autour de fleurs de thym sur les écharpes de leurs époux avant leur départ pour les tournois. Chevaliers et militaires en mettaient également dans leur bain pour gagner en courage. Il était enfin brûlé pour masquer les odeurs de nourriture avariée ou pour ralentir la putréfaction des chairs.

Partie utilisée

Habituellement, les feuilles sont employées dans la préparation de recettes de cuisine. Les sommités fleuries, elles, sont utilisées en phytothérapie.

Propriétés

Le thym posséderait des propriétés balsamiques (contre la toux) et pectorales. A cet effet, le thym est souvent associé à l’eucalyptus et au cyprès pour aider à lutter contre les refroidissements.
Il peut aussi contribuer à combattre les problèmes dentaires, à soulager les inflammations buccales et des gencives et peut être utilisé en cas de mauvaise haleine.
Mais, le thym possède bien d’autres propriétés, notamment toniques, stimulantes et spasmorelaxantes.
Il serait considéré comme un excellent stimulant général, aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychologique. Il contribuerait à harmoniser les variations d’humeur, à vaincre les idées noires, les angoisses et les stress passagers. Le thym permettrait enfin de vivifier l’esprit et d’éveiller la libido.
Par son action tonifiante et carminative, le thym est couramment employé pour revigorer l’organisme, stimuler le système nerveux et dynamiser les fonctions digestives. Il peut, dans ce cas, être utilisé en association avec du romarin et de la sauge.

Actifs

Le thym est riche en thymol (40 %). Celui-ci serait vingt-cinq fois plus actif que l’un des principaux désinfectants naturels : le phénol. Il contient également des flavonoïdes (apigénol et lutéolol), des acides phénols (caféique et rosmarinique), des triterpènes, des tanins et une résine.
Le thym déshydraté serait riche en vitamine C, apportant des propriétés antioxydantes et contribuant à renforcer l’organisme face aux agressions extérieures. Il présenterait un apport non négligeable en fer, participant au transport de l’oxygène dans le sang, à la formation des globules rouges, des cellules, des hormones et des transmetteurs neuronaux. Il apporterait également de la vitamine K, nécessaire pour la fabrication des protéines et des os, et du calcium, toujours pour les os, mais aussi pour les dents, la régulation de la pression sanguine et la régulation de la contraction musculaire. Le thym serait également une bonne source de manganèse, facilitant le processus métabolique et la lutte contre les radicaux libres.

Contre-indications

Il est recommandé de ne pas consommer de thym en cas d’allergie aux plantes de la famille des Labiées (dont la menthe fait également partie). Les femmes enceintes ou celles qui allaitent doivent, de préférence, demander conseil à leur médecin avant de consommer des compléments alimentaires à base de thym.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le thym bio antioxydant naturel puissant, Thymus vulgaris var.officinalis, est un petit arbrisseau touffu croissant dans les garrigues méridionales, aux fleurs roses ou blanches.

Il a toujours attiré l’homme par les arômes puissants qu’il dégage lorsque le soleil lui permet d’exhaler ses principes volatils.
Utilisé en tant qu’aromate en cuisine, ses vertus l’ont rendu indispensable dans nos pharmacopées et dans les bocaux de nos herboristes.

Description

La distillation du thym donne une huile essentielle dont la couleur, la composition et donc les propriétés varient en fonction de son origine géographique, des sols où il a poussé et de la date de la récolte. Les principes actifs contenus dans les huiles essentielles appartiennent à la famille des phénols, comme le thymol et le carvacrol , à celles des terpénols comme le linalol et le thujanol ainsi qu’ à la famille des flavonoïdes (antioxydant puissant).
En médecine vétérinaire, il faudra impérativement choisir des huiles essentielles de chémotype linalol ou thujanol qui sont moins agressives, mieux tolérées, surtout par nos amis les chats.
Lors d’emploi de la plante fraîche ou séchée, seules les feuilles et fleurs sont utilisées, en infusion ou sous forme broyées. Pour les heureux propriétaires de thym sauvage ou en pot, vous aurez tout intérêt à cueillir le thym en début de saison, lorsqu’il est fleuri, car il est alors chargé de tous les principes aromatiques qui lui donnent ses vertus thérapeutiques.

Le Thym bio, vertus et usages

Le Thym bio, vertus et usages

Propriétés

Le thym de nos garrigues est une plante résistante à la sécheresse, aux grands froids hivernaux, et s’accommode de nombreux sols. Peut être, poétiquement dirons-nous, pouvons nous voir dans ses facultés d’adaptation une parmi les causes de ses innombrables vertus.
Les huiles essentielles obtenues à partir de la distillation de ses feuilles et fleurs ont des vertus antiseptiques puissantes, à la fois anti bactériennes, antivirales et anti mycosiques. Elles stimulent le système immunitaire et jouent le rôle de tonique général.
Les huiles essentielles, mais aussi les tisanes de thym, ont un effet antitussif, antispasmodique, cholérétique, et diurétique.
En usage externe le thym, sous forme d’huile essentielle ou de tisane, est un excellent cicatrisant et antiseptique, jouant également un rôle dans la maîtrise des odeurs. Une goutte d’huile essentielle déposée sur la gaze du pansement permet d’éviter que ce pansement ne prenne une odeur nauséabonde.

Modes d’utilisation

Usage externe

Les infusions de thym: Préparées à raison d’une cuillerée à café par bol d’eau bouillante, elles peuvent être employées pour laver les plaies.
Elles peuvent servir pour diminuer les douleurs buccales des gingivites et stomatites, en tamponnements sur les zones enflammées ou ulcérées.
Elles peuvent efficacement diminuer inflammations et odeurs dans les intertrigos au niveau des plis de la face, ou dans certaines podo dermatites modérées.

L’huile essentielle: Ajoutée aux emplâtres d’argile verte, l’huile essentielle de thym améliorera notablement l’efficacité de celle-ci dans le traitement des articulations arthrosiques ou contuses.

Usage interne

Problèmes respiratoires : Dans les affections ORL, dans les affections trachéo bronchiques , l’administration d’huile essentielle de thym diminue la toux et joue un rôle antiseptique. On pourra en administrer une goutte sur une croquette ou dans un peu de miel pour un chien de 15 à 20 KG, 2 fois par jour. On pourra également masser la gorge et le thorax à l’aide de deux gouttes d’huile essentielle de thym diluées dans une demi cuillerée à soupe d’huile végétale, tournesol ou olive. La meilleure voie d’administration reste la voie respiratoire. On pourra donc diffuser dans l’atmosphère trois à cinq gouttes d’huile essentielle, associées ou non à d’autres huiles essentielles , à l’aide d’un diffuseur électrique.

Problèmes digestifs : Pour améliorer la digestion, en particulier chez les chiens gloutons, ajouter 1 cuillerée à soupe d’infusion dans la gamelle. Ceci peut être particulièrement recommandé chez les chiens ayant déjà subi un syndrome dilatation-torsion de l’estomac.

Précaution d’emploi

Rappelons nous que le thym est un remède puissant, quelle que soit la forme sous laquelle il est administré . Il faut veiller à ne pas faire de longues cures qui pourraient poser des problèmes au niveau de la tension artérielle et du fonctionnement des cortico surrénales, même sous forme de tisane.
L’usage des huiles essentielles sur les femelles en gestation ou qui allaitent une portée est contre indiqué. De même les chiots et chatons de moins de 5 ou 6 mois, ne peuvent être traités avec de l’huile essentielle de thym, sauf sur avis donné par un vétérinaire aromathérapeute.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Le thym bio antioxydant naturel puissant appartient à la famille des “lamiacées” ( labiées); ce genre comprend environ 400 espèces de sous arbrisseaux ou de plantes vivaces herbacées, mais les plus cultivées sont le thym commun et le thym serpolet.Le mot thym vient du latin “thymus” qui désigne toutes les labiées aromatiques, lui même vient du grec “thymos”( faire un sacrifice), le grec provient de l’ancien égyptien tham: végétal odoriférant pour embaumer les morts.La majorité des variétés de thym se rencontrent dans le bassin méditerranéen.

Différencier les THYMS entre eux est affaire de spécialiste, mais distinguer le Thym vrai (thymusvulgaris)du Thym serpolet est à la portée de tout observateur attentif.Le thym vrai pousse, lui en petits buissons aux tiges ligneuses toujours dressées et le serpolet se présente sous forme de tapis gazonnant plus ou moins étendu avec de courtes tiges.Cette simple différence de port suffit à les identifier.

Connus dès l’Antiquité, les Thyms vrais et serpolets ont toujours été célébrés.Cumulant un nombre incroyable de propriétés, ils ont fait et font encore partie de notre quotidien, sans avoir jamais connu de disgrâce.Les tHYMS sont utilisés depuis la nuit des temps par tous les peuples du pourtour de la Méditerranée.

Le thym bio

Le thym bio

Selon une vielle légende grecque, le thym naquit des larmes versées par la belle Hélène, la femme du roi Mélénas, dont l’enlèvement par Pâris déclencha la guerre de Troie plus de 1000 ans avnt notre ère.Ces larmes auraient été transformées en herbe généreuse et parfumée par les Dieux.

Armand Trousseau, un éminent médecin du XIXème siècle, affirmait que le thym était ‘ l”ennemi de la toxine”.Son affirmation fut confirmée par les analyses chimiques qui démontrèrent que le thym contenait des substances très efficaces et peu irritantes.

Les Egyptiens et les Etrusques l’utilisaient dans leurs préparations complesxes destinées à embaumer les morts, les grecs pour parfumer l’eau des bains ainsi que les temples, les Romains pour purifier leurs appartements mais également comme eau de toilette .

Au Moyen Age, l’emploi du thym était recommandé par Albert le Grand contre la lèpre, la paralysie et les lésions de la peau dues aux poux.Les nobles portaient de petits bouquets de thym pour se prémunir des odeurs et des microbes du peuple.Selon une coutume, , les dames brodaient une branche de thym surmontée d’une abeille sur l’oriflamme des chevaliers, non seulement pour rappeler à ces preux de manifester autant de fougue et d’impétuosité que de douceur.

AuXVIeme siècle,on pensait que le thym guérissait les morsures de bêtes venimeuses.Selon la coutume, il suffisait d’en avoir mangé pour être épargné.

Une coutume du Midi de la France voulait qu’on place en croix sur les portes, le jour de la St jean, du thym , du romarin afin d’éloigner les sorciers et les fées.Le diable aurait également peur du thym.

Porter du thym sur soi confère courage, esprit de créativité, dynamisme et résistance physique, on peut noter à ce sujet que dans les campagnes françaises, les “sorcières” fabriquaient des philtres d’amour à base de marjolaine, de thym, de verveine, et de fleurs de myrte.

Le thym présente des propriétés magiques , il sert à purifier l’espace rituel

sachet pour attirer l’amour

une pincée d’herbe à chat

une pincée de thym

une tourmaline ou un quartz rose

un morceau de soie rose

confectionner un petit sachet avec du tissu rose et y mettre les ingrédients.Le porter sur soi.

A part toutes ces croyances et magies, le thym présente des propriétés médicinales très interressantes,.Il serait très fastidieux de vous parler avec détail de tous les thyms , alors j’ai choisi de vous faire partager la beauté,et la richesse du thym serpolet , thym que l’on trouve à l’état sauvage sur les coteaux arides, les friches ,les pâturages de montagnes brûlés par le soleil.C’est également celui qui a le plus de senteurs.

Le Thym serpolet est une petite plante très aromatique, tapissante, au feuillage fin Les feuilles sont d’un rose violacée , pourpres, c’est une plante qui croit dans les garennes ,le long des chemins exposés au soleil.Il présente plusieurs noms populaires .On le nomme , thym sauvage,thym rouge , thym bâtard,Herbe à puces , petit pouliot, car ses graines ressemblent à des puces mais aussi parce que son essence a des propriétés répulsives et insecticides.Son éthymologie ” thymus” vient du grec et serpolet du grec également signifiant herpillos, dérivé de herpein qui signifie “ramper”.Dans les régions méditerranéennes,on le nomme plus populairement “farigoule ” ou “farigoulette”.Tout comme le thym commun,le thym serpolet est très proche de celui-ci et possède les mêmes propriétés que ce dernier, à l’exception du parfum qu’il dégage beaucoup plus odorant et “sympa”, il existe des thyms serpolets qui pour les plus originaux d’entre eux, sentent le Citron voir même la Mélisse.Comme c’est le cas d’un grand nombre de simples, le thym serpolet possède un grand nombre de vertus.Les parties de la plante utilisées pour les obtenir , sont les branches , les feuilles et les fleurs récoltées de juillet à août que l’on fait sécher à l’ombre.Ses propriétés médicinales proviennent essentiellement de la présence dans son huile essentielle de thymol, carvacol,acides caféique et rosmarinique, de la résine, du tanin et d’un saponoside.

Le thym serpolet est un stimulant de l’état général, expectorant, antibactérien, astringent, antispasmodique, antisepetique (intestinal et pulmonaire).Il calme l’anxiété,régularise le pouls et augmente le tonus.Il à la réputation d’exciter l’intelligence et de permettre de lutter contre la somnolence.En général , on l’utilise en infusion à raison d’une cuillère à soupe pour une tasse de thé d’eau.Absorbé de cette manière, il permet de lutter contre la grippe, le rhume , les bronchites, l’asthme,les rhinopharyngites, les angines et les toux spamodiques;C’est par la présence de molécules de thymol et de carvacol qu’il possède ses propriétés et c’est donc par excellence le remède des affections fébriles et des troubles des bronches.L’infusion est également efficace en gargarisme , contre les maux de gorge et les angines, utilisé en bains de bouche, il est antiseptique contre l’inflammation des gencives et les aphtes.

Vin de thym contre l’asthme:faire macérer pendant 8 jours 50 grammes de feuilles dans un litre de vin doux.Agiter tous les jours, le bocal.Filter.Boire un petit verre à liqueur dès le début de la crise d’asthme.

L’action antisepetique du thym s’exerce également sur le système digestif, notamment en cas de diarrhée.Il facilite la digestion et diminue les sensations de nausées.Il est également efficace contre le mal des transports, pour cela boire avant de partir une infusion de thym à raison de 15 grammes par litre d’eau bouillante et en boire trois tasses par jour pendant les trois jours qui précèdent le départ.Contre les nausées , boire une tasse le matin à jeun.

Outre l’infusion , le thym serpolet peut être utilisé en décoction.La décoction de thym, en usage externe, est indiquée contre toutes les douleurs d’origine inflammatoire et musculaire, les pertes blanches.On l’utilise pour décongestionner les tissus en cas de chute ,de foulures, de petites plaies ,de brulûres,de piqûres d’insectes afin de tonifier l’épiderme et l’organisme pour que celui ci réagisse rapidement et efficacement.Il est également préconisé dans tout type de douleurs articulaires et notamment chez les personnes souffrant d’arthrose, de rhumatismes de tout type.De par ses propriétés antivirales, il permet la non récidive d’herpès ou de zona.Le serpolet est utilisé dans le bain pour son effet rafraîchissant sur les mucles fatigués.

Dans certains pays du magrheb, le thym et de l’huile d’olive servent à nettoyer les plaies

En décoction, : Utiliser 1 grosse poignées de feuilles pour 1 liter d’eau froide.Laisser bouillir 15mn,infuser 20 minutes, filtrer avec soin.Refaire une nouvelle décoction tous les 2 jours.S’utilise en lavage de plaies , en frictions, compresses et en lotions.

En bain: laisser bouillir 10 mn 50 grammes de feuilles dans 4 litres d’eauà 37°C.Rester 10 mn dans ce bain de préférence en fin de journée.

En schampoing: avec de l’huile essentielle de thym.Ajouter 2 gouttes d’huile essentielle de thym à la dose habituelle de son schampoing, ou diluer 3 gouttes d’huile essentielle de thym dans une cuillère à soupe de vinaigre d’alcool et diluer le tout dans un litree d’eau minérale.Utiliser cette préparation comme dernière eau de rinçage.

On peut également utiliser le thym dans des frictions comme tonifiant capillaire, à apliquer en friction douce et en massage sur le cuir chevelu.

Mis à part son utilité dans le domaine médicinal,le thym est en préparations culinaires, un indispensable compagnon du laurier dans les bouquets garnis , il est utilisé en branches dans les plats en sauce,le bourguignon, les civets , les gibiers les farces ou les terrines.Il parfume les potées, le pot au feu et les marinades.Il accomode tous les légumes et accompagne les potages et sauces.Il entre dans la composition des herbes de Provence.Ses feuilles fraiches écrasées avec des anchois et de l’ail,donnent une délicieuse pâte d’anchois.Il est utilisé dans bien des plats culinaires et notamment en Provence où il est la base de beaucoup de préparations.Le thym entre dans la composition des pots pourris et des dentifrices.Etant une plante mellifère, le miel qu’il donne est très typé et tonique.

Comme tout fleur ou plante le thym serpolet à une symbolique dans la langage des fleurs.

En France , il symbolise l’étourderie , en Belgique, la bonne santé puiqu’on l’offre en bouquet à une fille à qui l’on trouvele teint joli et coloré….

Il est le symbole également de l’indiscipline, car aucun pied ne ressemble à son voisin.

Est il vraiment nécessaire d’aller chez le médecin pour se soigner? quand on voit ce que le thym possède de propriétés , pourquoi ne pas faire confiance à la nature.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pour renforcer les défenses immunitaires, le plus simple et le plus efficace reste le Thym bio antioxydant naturel puissant. Outre ses propriétés anti-infectieuses, il tonifie l’organisme et aide à affronter l’hiver et tous ses désagréments viraux.

Vous pouvez opter pour des infusions de plantes sèches, dans les proportions d’une cuillérée à café de Thym par tasse d’eau bouillante, pour vous préparer des tisanes ou des inhalations.

Efficace et délicieux, ce sirop réunit les effets antibactériens du thym, du citron et du miel. Il est imparable pour calmer les quintes de toux.

Du thym bio pour affronter l'hiver

Du thym bio pour affronter l’hiver

Sirop contre la toux
Préparation
Faites bouillir 50 cl d’eau et versez-la dans une tasse sur 100 g de Thym séché (150 g pour du Thym frais), laissez infuser pendant 20 minutes.
Filtrez cette infusion dans une casserole, puis ajoutez le jus de 2 citrons pressés et cuillérées à soupe de miel de thym.
Portez à ébullition et laissez bouillir de 20 à 30 minutes jusqu’à ce que le mélange prenne la consistance d’un sirop.
Laissez tiédir et versez dans un flacon. Prenez 2 cuillérées à soupe de ce sirop lors des quintes de toux.

Le Thym fournit également une huile essentielle de qualité extraordinaire par sa puissance d’action et par sa bonne tolérance. Sept chémotypes sont habituellement répertoriés avec chacun une spécificité liée à leur race chimique, mais deux d’entre eux sont tout particulièrement utilisés pour leur propriété antiseptique et leur action sur la sphère ORL et sur le système digestif.

Le Thym à thymol (Thymus vulgaris thymol)
Dermocaustique, l’huile essentielle de Thym à thymol ne s’emploie jamais pure en application sur la peau ou dans un bain. Diluez-la, au maximum à 5%, dans une huile végétale pour une utilisation sur la peau.
Grâce à l’action du thymol (40 % environ), c’est un anti-infectieux majeur à large spectre d’action, anti-microbien, anti-fongique, anti-viral, qui doit être utilisé avec modération sur de courtes périodes. C’est un excellent antiseptique pulmonaire, fluidifiant, expectorant et un stimulant général idéal avant l’hiver pour éviter les bronchites, rhinopharyngites, angines, sinusites, toux et rhumes.
Tonique nerveux et énergisant, l’huile essentielle de Thym à thymol permet de lutter efficacement contre les dépressions, les fatigues physiques et psychiques.

Boutons de fièvre : HE de Thym + Niaouli + Ravintsara. 1 ml de chaque à mélanger dans un flacon avec 10 ml d’huile végétale. Appliquer 1 goutte de ce mélange jusqu’à 9 fois par jour, sur le bouton, pendant 2 jours.

L’huile essentielle de Thym à thymol étant très puissante, ne pas utiliser en cas de hypertension artérielle, ainsi que chez la femme enceinte ou allaitante, chez les enfants.

Le Thym à linalol (Thymus vulgaris à linalol)
Cette huile essentielle est assez exceptionnelle. Anti-infectieux plus doux, elle peut être utilisée aussi bien par voie interne qu’externe et sera préconisée pour les soins des enfants (infections cutanées et muqueuses).
Elle a des vertus antiseptiques, anti-microbiennes et anti-bactériennes, fongicides et vermifuges. Elle est aussi très efficace contre tous les problèmes de peau comme l’eczéma, le psoriasis, les verrues, les brûlures légères, les furoncles, les abcès ou l’herpès (mais il faut prendre garde à bien diluer l’essence qui serait irritante à l’état pur). Elle a aussi une action stimulante sur la digestion, et aide à l’élimination de gênes gastriques (flatulences, spasmes, infections). Elle est donc très indiquée et efficace en cas de stomatite, de gastrite, d’entérocolite, de colite.
Elle assure aussi la fonte des graisses excédentaires, et favorise le raffermissement cutané. L’huile essentielle de thym agit en outre sur les infections des bronches et des voies respiratoires en général. Elle peut soulager les bronchites, pleurésies ou sinusites, la coqueluche et la tuberculose. Elle aide aussi à surmonter la fatigue nerveuse.

Maux de gorge : Dès que les maux de gorge s’annoncent ou menacent, 2 gouttes d’huile essentielle de Thym à linalol sur 1/4 de morceau de sucre à sucer ou dans une cuillérée de miel ou d’huile d’olive, 3 prises maximum sur 24 heures.

Fatigue après infections : HE de Thym à linalol + Citron + Aneth. Une goutte de chaque dans une cuillérée de miel ou d’huile d’olive ou sur un peu de mie de pain 2 à 3 fois par jour.

En diffusion, son parfum est plus doux et plus fleuri que le Thym à thymol. Il se marie bien avec celui des huiles essentielles d’Orange, Mandarine, Bergamote, Petit grain bigarade, Citron, Camomille, Cèdre, Genièvre, Niaouli, Romarin.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Nom latin: thymus vulgaris.

Autres noms : thym commun, frigoule.

Description et Histoire: Originaire du pourtour méditerranéen, ce sous-arbrisseau haut de 20 à 40 cm affectionne les coteaux arides et ensoleillés jusqu’à 1 500 m d’altitude. Il possède des tiges ligneuses et des rameaux tortueux dressés grisâtres, des fleurs mellifères à corolle bilabiée blanche à rose et des petites feuilles pointues aromatiques d’odeur piquante et de saveur amère.
Le thym est un végétal précieux qui accompagne la vie des hommes depuis plus de 5 000 ans, autant pour ses usages en alimentation que médicinaux, cosmétiques ou rituels. Les Egyptiens de la haute Antiquité l’utilisaient dans la pratique de l’embaumement.
Dioscoride, médecin grec le prescrivait déjà. A Rome, Pline le conseillait pour ses vertus stimulantes et dans le traitement des douleurs. Le thym était brûlé pour purifier l’air de ses effluves aromatiques, et pour améliorer la saveur les aliments. Charlemagne en ordonna la culture dans l’ensemble de l’empire. A la fin du 18e siècle, le thymol – phénol puissamment antiseptique – est identifié et expérimenté avec succès.

Thym bio antioxydant naturel puissant

Thym bio antioxydant naturel puissant

Parties utilisées: Rameaux herbacés fleuris, frais, séchés ou distillés.

Principaux principes actifs: L’huile essentielle : contient essentiellement des phénols. Plusieurs « chimiotypes » sont disponibles sur le marché dont le thym à linalol, doux pour la peau et les muqueuses. Flavones, hétérosides de l’apigénol et du lutéolol.

Propriétés: Tonique général et anti infectieux par ses phénols, anti bactérienne, anti fongique. Antiviral. Anti oxydant. Anti spasmodique. Antiseptique. Vaso-dilatateur en application locale. Utilisé dans les affections respiratoires, troubles gastro-intestinaux. Soin des plaies cutanées superficielles. Désodorisant, arômatisant.

Indications: Grippe, bronchite chronique, sinusite, toux.
Fatigue, asthénie, surmenage.
Crampes
Foie douloureux et paresseux, flatulences, gastrite chronique, permet de lutter contre les spasmes intestinaux. Favorise la sécrétion de bile.
Permet de lutter contre les champignons, les bactéries, les vers…

Mode d’utilisation:
Voie interne

Infusion : 1 c. à café de plante séchée pour une tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 2 à 3 tasses par jour. Pas d’usage prolongé.
Teinture-mère (TM) : 50 gouttes dans 1 / 2 verre d’eau. 2 à 3 fois par jour.
Hygiène buccale : gargarisme : stomatite, aphtes, laryngite, amygdalite.
Voie externe:

Huile essentielle : en massage, la diluer impérativement dans de l’huile végétale.
Usage alimentaire : le thym fait partie du « bouquet garni ». Il aide à digérer les graisses et à lutter contre les fermentations.
Toxicité et effets secondaires:
A ne pas utiliser sans l’avis d’un thérapeute car en trop grande quantité d’essence de thym peut être à l’origine non seulement de troubles gastro-intestinaux mais également d’une dépression du système nerveux central.
Une dose forte de 6 grammes de thymol (un des constituants du thym) peut entraîner une intoxication grave à la suite de lésions du foie. Cette intoxication se caractérise par des troubles du fonctionnement de l’organisme se traduisant par une albuminurie (présence d’albumine dans les urines) et une hémoglobinurie (présence d’hémoglobine dans les urines).
Enfin, l’utilisation prolongée de thymol est quelquefois à l’origine d’une intoxication de la glande thyroïde.

Ne pas donner aux femmes enceintes et allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.