[Total : 8    Moyenne : 4.1/5]

Les thyms bio antioxydant naturel puissant sont de petites plantes buissonnantes, érigées (thym commun) ou plus étalées (serpolet), typiques de la région méditerranéenne où ils poussent naturellement.

On cultive le thym dans le monde entier, certaines variétés supportent le froid et l’humidité, d’autres la chaleur tropicale.
Ce sont néanmoins les thyms de guarrigue qui possèdent les plus fortes concentration en huile essentielle, celle-ci aidant sans doute la plante à survivre à l’aridité et à la chaleur estivale de l’environnement méditerranéen.
Les botanistes différencient de nombreuses espèces de thym assez difficiles à différencier et souvent typiques d’une région ou d’un pays (espèces endémiques) .

Le thym vulgaire ou thym commun, Thymus vulgaris, est spontané dans l’ouest de la zone méditerranéene : nord de l’Italie, sud de la France et moitié est de l’Espagne.
On le trouve surtout sur les sols calcaires (basiques) secs : guarrigues, bordures de haies ou de fossés, pourtour de vignes, zones pâturées par les chèvres et les moutons qui ne l’apprécient guère et ainsi, indirectement, assurent son extension en taches monospécifiques.
Comme le thym commun ou vulgaire s’adapte à de nombreux climats et sols et qu’il posséde un arome agréable, on le cultive dans le monde entier comme aromate.

Le thym aux milles vertus

Le thym aux milles vertus

COMPOSITION CHIMIQUE ET PROPRIETES

HUILE ESSENTIELLE

Les feuilles de thym contiennent 0,5 à 2,5 % d’huile essentielle dont la composition varie beaucoup selon la zone de culture, la variété (cultivar) et surtout les conditions climatiques (chaud, froid ,sec ou humide). Ce sont les variétés chémotypes.

On distingue 7 races chimiques ou chémotypes de thym vulgaire : à thymol, carvacrol, linalol, thuyanol, alpha terpinéol, géraniol, et paracymène.

Chémotype Thymol : c’est la variété la plus répandue car elle pousse dans la majorité des climats et possède l’odeur typique du thym que l’on utilise pour aromatiser les plats.

Chémotype Carvacrol : plus spécifique des zones très chaudes et arides et dont l’odeur forte est semblable à la précédente, le thymol et le carvacrol étant des molécules chimiquement voisines.

Les chémotypes Linalol et Géraniol sont plus fréquents en moyenne montagne et dans les zones fraiches de la guarrigue.
Les autres chémotypes sont moins fréquents.

Cette variabilité de la composition chimique des huiles essentielles de thym est difficilement perceptible par l’odorat humain , néanmoins on peut différencier les thyms à thymol-carvacrol à l’odeur forte des autres chémotypes beaucoup plus “doux” quand on les sent.
Il faut savoir que que les huiles essentielles sont des mélanges complexes et que la classification en chémotype est artificielle , il y a en-effet des formes de transition entre toutes ces variétés chimiques.

Pourquoi donc s’intéresser à ces différences?
Parce que les huiles essentielles à chémotypes différents possèdent des propriétés médicales et pharmacologiques différentes.

L’huile essentielle de thym à carvacrol ou thymol (molécules très voisines, monoterpènes à structure phénolique) est fortement bactéricide (antibactérienne), c’est une huile essentielle antiseptique mais son application non diluée sur la peau et les muqueuses peut induire une forte inflammation et une nécrose, elle est dermocaustique .
Les huiles essentielles de thym à linalol, géraniol ou thuyanol ne sont pas aussi antiseptiques mais sont moins agressives pour la peau ou les muqueuses.
Toutes ces huiles essentielles sont antibactériennes et possèdent aussi un pouvoir antifongique, antalgique et antispasmodique (relaxant la musculature lisse).
L’action sur le système nerveux est plus variée : les huiles essentielles de thym sont le plus souvent toniques (excitantes) plus rarement sédatives (dépresseur de l’activité du système nerveux); c’est fonction de leur composition en terpènes, de la dose ingérée et de la réponse de l’organisme.
Les phytothérapeutes considèrent le thym et son huile essentielle comme parasympaticolytique (léger bien sur, rien a voir avec l’atropine).

A forte dose l’huile essentielle de thym , quelque soit le chémotype, est toxique, provoquant des troubles neurologiques graves, commençant par de la diarrhée et des vomissements jusqu’à la dépression cardiovasculaire et l’arrêt respiratoire.

Autres composants

FLAVONOIDES
La feuille de thym contient des flavonoides (pigments jaunes) aux propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes et anti-spasmodiques. Ce sont des dérivés de la quercétine, de l’apigénine et de la lutéoline ; on les retrouve dans beaucoup d’autres plantes mais ici, dans la feuille de thym, ils ne sont associés ni à des alcaloides ni à d’autres composés plus ou moins toxiques( hépatotoxiques ou mutagènes par exemple).

ACIDES PHENOLS
Les acides phénol présents dans la feuille de thym : caféique, chlorogénique, lithospermique, rosmarinique, et leurs dérivés sont d’importants antioxydants. Ils possèdent aussi d’autres potentialités intéressantes : ce sont des inhibiteurs enzymatiques (ex : anti-inflammatoire ou anti-allergique), également antiviraux et cytostatiques.

UTILISATIONS

Le thym est d’abord un condiment très utilisé (avec raison) dans la cuisine de tous les jours.
Un ajout régulier dans l’alimentation de thym et d’autres labiateae méditerranéennes (origan, romarin, sarriette) renforce la résistance aux infections tant virales que bactériennes.
Le thym et les herbes de Provence possèdent un pouvoir immunostimulant bien utile pour renforcer la défense de l’organisme notamment contre les infections virales des voies respiratoires (rhume, laryngo-trachéite, bronchite, infection de type grippal).

Infusion :
Une branche de thym fraiche ou 1/2 cuillerée à café de feuilles sèchées dans une tasse d’eau très chaude infuser 5 à 10 minutes, 1 à 3 tasses par jour. Pour renforcer l’immunité et en cas d’infection virale des voies respiratoire, ou comme antispasmodique digestif et pour faciliter la digestion.

Infusion concentrée :
2 cuillerées à café de plante séchée dans 100 ml d’eau bouillante, infuser 10 minutes , en usage externe (bain de bouche, gargarisme, détersion des plaies)

Teinture alcoolique :
La teinture-mère de thym est d’un usage très commode aussi bien en usage externe qu’interne, elle contient à la fois les composés hydrosolubles ( flavonoides et acides phénols) que l’huile essentielle hydrophobe.
10 à 50 gouttes 2 à 3 fois par jour, ou en application locale.

Huile essentielle de thym :
tous les chemotypes doivent être utilisés avec prudence , risque d’agression de la peau ou des muqueuses surtout pout les chémotypes carvacrol et thymol; risque d’intolérance gastrique fréquent ; petit risque allergique et risque d’intolérance respiratoire chez les asthmatiques.

L’huile essentielle (HE) de thym, souvent en association avec d’autres huiles essentielles (menthe, niaouli, pin, cajeput) est surtout utile pour combattre l’infection bactérienne et virale , les chemotypes thymol ou carvacrol sont les plus antiseptiques, on leur préfèrera les autre chémotypes plus doux (linalol ou géraniol), en cas d’intolérance ou chez l’enfant de 6 à 12 ans:

Les infections de la shère buccale: plaies de la langue ou des gencives, aphtes, mauvaise haleine, caries dentaires, 2 gouttes dans un peu d’alcool diluée en gargarisme ou bain de bouche 1 à 3 fois par jour.

L’huile essentielle est absorbée par exemple avec du miel , ou du lait concentré, ou sur de la mie de pain, on peut aussi la diluée dans un peu d’alcool .
Inhalations : elles sont utiles en cas d’infection des voies respiratoires : une poignée de thym frais ou 2 cuillerées de feuilles sèches ou quelques gouttes d’huile essentielle dans un bol d’eau très chaude, inhaler pendant 10 à 15 minutes.

L’infusion de feuille de thym (tisane de thym) et son huile essentielle (2gouttes) sont également utiles en cas de troubles spasmodiques des voies digestives : crampes, éructations, hoquet. Elles ne soignent pas la cause des spasmes mais les atténuent ce qui bien souvent les fait disparaitre.

L’HE peut aussi s’incorporer au savon liquide pour renforcer son pouvoir bactéricide et antifongique.

ATTENTION: au caractère caustique de l’HE de thym à thymol-carvacrol ; les huiles essentielles sont souvent toniques et prises le soir peuvent retarder le sommeil ; pas d’huiles essentielles de thym chez l’enfant de moins de 6 ans et chez la femme enceinte (surtout dans les 3 premier mois ).

D’autres espéces de thym possèdent des propriétés pharmacologiques très voisines de Thymus vulgaris : Thymus serpyllum le serpolet et Thymus satureioides , thym présent dans le sud de l’Espagne et du Portugal et fréquent dans les pays du Magreb.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le thym bio antioxydant naturel puissant

Propionibacterium acnes et acné – Brève description

Propionibacterium acnes (P. acnes) est un bacille (une bactérie de forme allongée), anaérobie (se développant qu’en absence d’oxygène), à Gram positif (répondant positivement au test de gram).

Comment le bacille P. acnes peut-il causer l’acné vulgaire ? Ce bacille se développe au plus profond des pores, où il se nourrit de sébum qui est produite par les glandes sébacées qui entourent la base des follicules pileux.

Pour pouvoir digérer le sébum, le P. acnes libère des lipases qui transforment les triglycérides du sébum en acides gras libres. La combinaison des acides gras et des antigènes bactériens stimule une inflammation locale intense qui éclate le follicule pileux.

C’est alors que se forme à la surface de la peau une lésion sous l’apparence d’un petit bouton rouge et dur, c’est la papule. Puis, une fois que les globules blancs ont réagit, le papule peut se transformer en pustule à tête blanche (Présence de pus).

Effets du THYM sur Propionibacterium acnes

Récemment, des chercheurs de l’Université de Leeds Metropolitan, ont testé les effets des teintures-mères de thym, de souci et de myrrhe sur le Propionibacterium acnes, la bactérie qui cause l’acné en infectant les pores de la peau, formant des lésions inflammatoires si caractéristiques de cette infection bactérienne.

Le thym commun ou Thymus vulgaris est une plante de la famille des lamiacées qui possède de très nombreuses propriétés médicinales.

Le thym renferme des flavonoïdes et une huile essentielle aux vertus antibactériennes, antivirales, antifongiques, anti-inflammatoires et antioxydantes

(Pour lire plus de détails à ce sujet , veuillez consulter l’article : Vertus et Bienfaits du THYM).

Les résultats ont été publiés par la communauté scientifique et sont très encourageants bien que pas si surprenant que cela !

Comparé au Peroxyde de benzoyle qui est le médicament anti-acné de premier choix prescrit par de nombreux médecins, les scientifiques ont observé que la teinture de thym s’avère bien plus efficace pour soigner l’acné.

Principes actifs du Thym et Propriétés médicinales

Parmi les constituants actifs contenus dans le Thym (Thymus vulgaris) et dans son huile essentielle, on peut citer: le thymol, le carvacrol, l’ocymène, le gamma-terpinène et le caryophyllène.

Le THYMOL est un monoterpène aromatique responsable de la saveur distinctive et forte du thym. Le thymol est connu pour exercer une puissante action antiseptique, antioxydante, antibactérienne et antifongique. Pour la petite histoire… dans l’ancienne Égypte, le thym était utilisé pour l’embaumement des corps et on croit aujourd’hui que c’est le thymol renfermé dans le thym qui a joué un rôle important dans la conservation des cadavres humains!

Le CARVACROL connu sous le nom de cymophénol est également présent dans thym. C’est un aussi un monoterpène qui a fait l’objet de nombreux essais cliniques. C’est un puissant agent antibactérien.

Thym bio anti-acné naturel puissant

Thym bio anti-acné naturel puissant

Thym – Les deux formes médicamenteuses conseillées

1) TEINTURE MERE de THYM

La teinture-mère de thym est en fait un extrait hydro-alcoolique de thym. Les parties aérienes de thym ont été macérées dans de l’alcool éthylique à différents degrés dans le but de dissoudre et d’extraire les principes actifs de la plante.

En usage externe pour soigner l’acné, il suffit d’appliquer sur les boutons une infime partie de teinture en prenant bien soin de le faire en suivant des règles d’hygiènes strictes.

2) HUILE ESSENTIELLE de THYM

ATTENTION ! L’HUILE de thym renferme des phénols, des molécules caustiques, raison pour laquelle il ne faut pas appliquer l’huile essentielle pure directement sur la peau. Ill faut la diluer dans une huile de transport.

Huile Essentielle THYM thymol Bio

Il ya des avantages à utiliser l’HUILE de JOJOBA comme huile de support lorsqu’il s’agit de traiter l’acné. Pourquoi ?

Ce n’est pas une huile comme les autres puisqu’elle est riche en esters de cire liquide. Son toucher n’est donc pas gras. C’est une cire liquide très stable qui ne se détériore pas facilement. Elle a des vertus hydratantes en créant un film non-gras qui préserve l’hydratation naturelle de la peau.

L’huile de jojoba possède aussi des propriétés antioxydantes et agit comme émulsifiant naturel avec le sébum secrété par notre peau.

Résultat : Elle aide à désincruster en douceur les pores de la peau. Cette huile a l’avantage d’être rapidement absorbée par la peau et agit comme un filtre solaire naturel qui équivaut à une protection.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Pour renforcer les défenses immunitaires, le plus simple et le plus efficace reste le Thym bio antioxydant naturel puissant. Outre ses propriétés anti-infectieuses, il tonifie l’organisme et aide à affronter l’hiver et tous ses désagréments viraux.

Vous pouvez opter pour des infusions de plantes sèches, dans les proportions d’une cuillérée à café de Thym par tasse d’eau bouillante, pour vous préparer des tisanes ou des inhalations.

Efficace et délicieux, ce sirop réunit les effets antibactériens du thym, du citron et du miel. Il est imparable pour calmer les quintes de toux.

Du thym bio pour affronter l'hiver

Du thym bio pour affronter l’hiver

Sirop contre la toux
Préparation
Faites bouillir 50 cl d’eau et versez-la dans une tasse sur 100 g de Thym séché (150 g pour du Thym frais), laissez infuser pendant 20 minutes.
Filtrez cette infusion dans une casserole, puis ajoutez le jus de 2 citrons pressés et cuillérées à soupe de miel de thym.
Portez à ébullition et laissez bouillir de 20 à 30 minutes jusqu’à ce que le mélange prenne la consistance d’un sirop.
Laissez tiédir et versez dans un flacon. Prenez 2 cuillérées à soupe de ce sirop lors des quintes de toux.

Le Thym fournit également une huile essentielle de qualité extraordinaire par sa puissance d’action et par sa bonne tolérance. Sept chémotypes sont habituellement répertoriés avec chacun une spécificité liée à leur race chimique, mais deux d’entre eux sont tout particulièrement utilisés pour leur propriété antiseptique et leur action sur la sphère ORL et sur le système digestif.

Le Thym à thymol (Thymus vulgaris thymol)
Dermocaustique, l’huile essentielle de Thym à thymol ne s’emploie jamais pure en application sur la peau ou dans un bain. Diluez-la, au maximum à 5%, dans une huile végétale pour une utilisation sur la peau.
Grâce à l’action du thymol (40 % environ), c’est un anti-infectieux majeur à large spectre d’action, anti-microbien, anti-fongique, anti-viral, qui doit être utilisé avec modération sur de courtes périodes. C’est un excellent antiseptique pulmonaire, fluidifiant, expectorant et un stimulant général idéal avant l’hiver pour éviter les bronchites, rhinopharyngites, angines, sinusites, toux et rhumes.
Tonique nerveux et énergisant, l’huile essentielle de Thym à thymol permet de lutter efficacement contre les dépressions, les fatigues physiques et psychiques.

Boutons de fièvre : HE de Thym + Niaouli + Ravintsara. 1 ml de chaque à mélanger dans un flacon avec 10 ml d’huile végétale. Appliquer 1 goutte de ce mélange jusqu’à 9 fois par jour, sur le bouton, pendant 2 jours.

L’huile essentielle de Thym à thymol étant très puissante, ne pas utiliser en cas de hypertension artérielle, ainsi que chez la femme enceinte ou allaitante, chez les enfants.

Le Thym à linalol (Thymus vulgaris à linalol)
Cette huile essentielle est assez exceptionnelle. Anti-infectieux plus doux, elle peut être utilisée aussi bien par voie interne qu’externe et sera préconisée pour les soins des enfants (infections cutanées et muqueuses).
Elle a des vertus antiseptiques, anti-microbiennes et anti-bactériennes, fongicides et vermifuges. Elle est aussi très efficace contre tous les problèmes de peau comme l’eczéma, le psoriasis, les verrues, les brûlures légères, les furoncles, les abcès ou l’herpès (mais il faut prendre garde à bien diluer l’essence qui serait irritante à l’état pur). Elle a aussi une action stimulante sur la digestion, et aide à l’élimination de gênes gastriques (flatulences, spasmes, infections). Elle est donc très indiquée et efficace en cas de stomatite, de gastrite, d’entérocolite, de colite.
Elle assure aussi la fonte des graisses excédentaires, et favorise le raffermissement cutané. L’huile essentielle de thym agit en outre sur les infections des bronches et des voies respiratoires en général. Elle peut soulager les bronchites, pleurésies ou sinusites, la coqueluche et la tuberculose. Elle aide aussi à surmonter la fatigue nerveuse.

Maux de gorge : Dès que les maux de gorge s’annoncent ou menacent, 2 gouttes d’huile essentielle de Thym à linalol sur 1/4 de morceau de sucre à sucer ou dans une cuillérée de miel ou d’huile d’olive, 3 prises maximum sur 24 heures.

Fatigue après infections : HE de Thym à linalol + Citron + Aneth. Une goutte de chaque dans une cuillérée de miel ou d’huile d’olive ou sur un peu de mie de pain 2 à 3 fois par jour.

En diffusion, son parfum est plus doux et plus fleuri que le Thym à thymol. Il se marie bien avec celui des huiles essentielles d’Orange, Mandarine, Bergamote, Petit grain bigarade, Citron, Camomille, Cèdre, Genièvre, Niaouli, Romarin.


[Total : 2    Moyenne : 2/5]

La majorité des variétés utilisées sont originaires du bassin méditerranéen. Les Egyptiens utilisaient déjà le thym pour l’embaumement de leurs défunts, les grecs pour parfumer l’eau des bains ainsi que les temples, les romains pour purifier leurs appartements.

Le thym est une plante aromatique poussant à l’état sauvage sur les collines provençales mais également dans de nombreuses régions méditerranéennes, voir dans les désert rocailleux.

Possédant de nombreux principes actifs très concentrés, il est pourvu de vertus thérapeutiques et est utilisé à la fois en médecine et en cuisine.

Energisant, c’est un excellent antiseptique, il est en effet considéré comme “l’ennemi de la toxine….” Il est utilisé pour soigner les infections pulmonaires.

Il est spasmolytique et calme les toux quinteuses de la coqueluche et de l’emphysème. Le thym agit sur la rhinorrhée et diminuant les sécrétions nasales.

Le thym est un efficace stimulant tant sur le plan physique que psychologique. Astringent, il est antispasmodique et diurétique. Antiseptique et anti-infectieux, il est ainsi recommandé afin de favoriser l’élimination des toxines de l’organisme.

A noter : l’huile essentielle de thym bio est un puissant désinfectant. Mais il ne faut en aucun cas ingérer l’huile essentielle de thym.

En infusions et en association avec la verveine ou au fenouil, il facilite la digestion, avec
du romarin, il combat les migraines, à l’eucalyptus en cas de problèmes respiratoires.

Thym ou Serpolet, ou zaatar (en arabe)

Thym ou Serpolet, ou zaatar (en arabe)

Le lait pour (peaux grasses) :
Mettez un concombre dans votre centrifugeuse et recueillez-en le jus.

Ajoutez 5 cuillères à soupe de lait en poudre et un demi verre d’eau pour lier.

Pour éviter l’apparition d’éventuels boutons, ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de thym.

Appliquez ce lait avec un coton sur votre visage puis rincez avec votre tonique.

Bain au thym :
Ce bain est fortifiant et revigorant… Versez l’équivalent d’un bol de thym sur 1/2 litre d’eau bouillante. Couvrez et laissez infuser 15 minutes. Filtrez puis versez dans l’eau de votre bain. Mais vous pouvez aussi confectionner des sachets en mousseline dans lesquels vous enfermerez le thym. Vous placerez ensuite ce sachet bien fermé sous le robinet d’eau chaude.

N’hésitez pas à frictionner votre corps avec cette mousseline…

Friction aux plantes en cas de légère chute de cheveux :
Faites bouillir dans un litre d’eau une poignée de thym et une poignée d’orties. Filtrez et appliquez cette lotion en friction douce en massant votre cuir chevelu.

Friction au thym en cas de pellicules :
Mettez 2 bonnes poignées de thym dans un litre d’eau. Laissez bouillir 5 minutes et reposer 10 minutes. Filtrez la préparation puis ajoutez 2 cuillères à soupe de vinaigre d’alcool. Frictionnez énergiquement votre cuir chevelu avec cette lotion. Elle est à utiliser le plus souvent possible.

Masque capillaire à l’huile de thym en cas de cuir chevelu gras :
Mélangez 4 cuillères à soupe d’argile verte en poudre avec 3 cuillères à soupe d’huile de noisette. Ajoutez 2 gouttes d’huile essentielle de thym. Appliquez sur votre cuir chevelu en évitant vos pointes. Laissez poser 20 minutes puis lavez vos cheveux avec un shampooing.

Remèdes

En cas de douleurs : appliquer un cataplasme de thym sur la zone douloureuse.
En cas de fatigue : prendre des infusions de thym (ajouter un peu de miel).
En cas de légère chute de cheveux, de cheveux cassants : ajouter 2 gouttes d’huile essentielle de thym à la dose habituelle de shampooing. Choisissez de préférence un shampooing doux au ph neutre.

Délicieuse infusion de thym :
Placez le thym dans votre théière, versez l’eau bouillante et laissez infuser de 5 à 10 minutes. Conseil : après le repas, cette infusion permet de faciliter la digestion et de lutter contre les éventuelles somnolences.