[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Apprécié pour ses propriétés médicinales, le thym bio antioxydant naturel puissant s’utilise également en cuisine où son arôme donne une saveur et un goût incomparables aux plats cuisinés, mijotés ou marinés.

Nature, frits, grillés, farcis, en sauce, à la vapeur ou au four, les aliments s’accommodent parfaitement bien des senteurs parfumées du thym frais, séché ou moulu. Mais au-delà de la cuisine, le thym est aussi connu pour aider l’organisme à lutter contre les divers maux qui fragilisent ses défenses.Le thym en cuisine
Séché, en branche ou émietté, le thym entre dans de nombreuses préparations culinaires, dont les ragoûts, les plats en sauce, les grillades et les potages. Son goût se marie également très bien à l’ail, aux olives, aux légumes, aux volailles, à l’agneau, aux charcuteries ou encore au poisson, sans oublier les salades qu’il rafraîchit et parfume avec beaucoup de subtilité. Le fameux bouquet garni, dont il est l’un des ingrédients de base, faciliterait la digestion de tous les plats lourds et copieux. Utilisé comme assaisonnement, le thym aromatise à merveille l’huile ou le vinaigre préalablement chauffés.

Si vous préparez des légumes ou une sauce, le thym doit y être ajouté en même temps que les légumes ou la sauce que vous faites revenir. Si vous optez pour une soupe ou un ragoût, laissez toujours la branche entière dans la préparation. Ce n’est qu’une fois la cuisson terminée que vous pourrez l’enlever. Pour éviter qu’il ne se transforme en tisane, évitez de le mélanger à l’eau de cuisson. Enfin, quelques brins suffisent pour parfumer une tarte salée, une entrée ou un plat.

Thym bio antioxydant naturel puissant

Thym bio antioxydant naturel puissant

Un véritable atout santé

Au-delà de ses saveurs aromatiques, le thym renferme des substances qui agissent à divers niveaux et de façon bénéfique sur l’organisme. Le thym doit son parfum à une essence composée de 20 à 40% de phénols, d’alcools et de carbures (il s’agit de composés aromatiques). Ces substances lui confèrent de puissantes vertus antiseptiques, antibiotiques, anti-inflammatoires, cicatrisantes, apaisantes et tonifiantes. Ainsi, en inhalation, le thym aide à dégager les voies respiratoires et protège contre les bactéries. En infusion, il apaise les maladies infectieuses: asthme, rhume, bronchite… trouvent un réel soulagement dès les premières gorgées. En bain de bouche, une décoction de thym est efficace pour lutter contre le mal de gorge, les gingivites, les aphtes et combat même la mauvaise haleine. En compresses, il atténue les piqûres d’insectes, soulage les brûlures, les écorchures, les petites plaies, les ecchymoses. Appliqué sur les yeux (à l’aide de compresses), il atténue les irritations et les rougeurs des paupières.

En friction, ses vertus calmantes dénouent les tensions, les contractures musculaires ainsi que les douleurs d’origine rhumatismales. Ses propriétés digestives permettent de lutter contre les troubles digestifs ou intestinaux, les nausées, les crampes d’estomac, les infections urinaires et aide l’organisme à assimiler la haute teneur en fer de certains aliments. Ses qualités stimulantes combattent la fatigue, l’hypotension, l’anémie, les insomnies, favorisent la circulation sanguine et ouvrent l’appétit. Depuis 1990, certains chercheurs lui ont même trouvé des vertus antioxydantes, faisant du thym un allié de taille contre le vieillissement prématuré des cellules de l’organisme. De fait, bien qu’il soit difficile d’évaluer les effets des fines herbes sur la santé, parce que la quantité consommée est toujours très faible, il n’en reste pas moins qu’avec de telles saveurs et de tels atouts, il serait dommage de se priver du thym ainsi que de sa richesse en fer et en vitamine K.

Le choisir, le conserver et le consommer

C’est surtout lorsqu’il est frais que vous profiterez au mieux de ses nombreuses vertus. Dans le commerce, préférez toujours l’acheter entier plutôt qu’émietté, sa saveur n’en sera que meilleure. En branche ou sous forme de petits bouquets, le thym se conserve plusieurs semaines; au-delà, ses feuilles se détachent et tombent de ses branches. Pour le conserver plus longtemps, il suffit de le faire sécher en le pendant la tête en bas dans un endroit sec et aéré. Une fois sec, émiettez-le et enfermez-le dans un bocal hermétique. Avec ce type de conservation, vous pourrez l’utiliser toute une année. Au réfrigérateur, il se garde une semaine à condition d’être placé dans un sac plastique. Au congélateur, il faudra le couper en petits morceaux et le mettre dans un bac à glaçons rempli d’eau. Si vous le consommez frais, pressez ses feuilles avant de les incorporer à vos plats. Si vous souhaitez que le thym reste dans la préparation, émiettez-le; dans le cas contraire, utilisez-le en branche, vous pourrez le retirer plus facilement à la fin de la cuisson.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*