[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le thym bio antioxydant naturel puissant

Les caractéristiques

Famille : Lamiacées ou labiées
Période de floraison : Mai à octobre
Couleurs des fleurs : Nuance du blanc ou mauve
Exposition : Ensoleillée
Type de sol : Drainé, avec des cailloux
Humidité du sol : Faible
Type de végétation : Herbacée vivace
Plantation : Printemps
Récolte : Juin et septembre

thym citronné

thym citronné

Histoire

Originaire de l’Europe Méridionale, le thym permettait d’embaumer les défunts Égyptiens et Étrusques. D’ailleurs, à cette époque, « thymus » voulait dire « parfumer ».

Une légende raconte qu’au cours de la Guerre de Troie, les larmes de la belle Hélène a permis la naissance de cet aromate. Utilisé alors en produits cosmétiques par les Romains, les Grecs quant à eux le brûlaient devant l’autel de leurs Dieux et devant les riches habitations. Plus curieux encore, les Romains en remplissez leurs couches le soir.

Lors des croisades, les femmes brodaient à leurs hommes chevaliers des abeilles en thym pour leur donner courage.

Ce condiment, placé sous l’oreiller, favoriserait la venue du sommeil

De nos jours, près de 300 variétés de thym sont répertoriées. Appelé aussi « farigoule » par les français du sud, cet aromate a des vertus médicinales et culinaires remarquables.

Culture

Réalisez des rangs espacés de trois mètres entre eux. Creusez des trous tous les mètres et légèrement plus grands que les racines.

Préparez le sol en mélangeant la terre avec un bon terreau, du sable et des morceaux de calcaire.

Coupez l’extrémité de vos souches en éliminant les parties abîmées.

Placez vos plants sur une butte de terre et paillez-les avec des pierres. Ce procédé maintiendra la chaleur et évitera la pourriture. Tassez doucement puis, arrosez abondamment. La levée s’effectuera au bout de deux à trois semaines suivant la plantation.

À noter que la culture du thym peut se réaliser en pots. Auquel cas, choisissez une terre poreuse.

Astuce malin : La formation d’une cuvette autour du pied permettra durant l’arrosage, de diriger l’eau automatiquement vers le centre.

Entretien et récolte

Au début de la culture du thym, pincez avec les doigts les jeunes pousses afin de ravitailler les touffes.

Après la floraison, taillez vos plants. Une deuxième taille est préconisée tous les trois ans pour rajeunir l’ensemble des semis. À ce moment là, profitez-en pour alterner les cultures.

Tous les cinq ans, réalisez un bouturage.

La récolte quant à elle s’effectue le matin : coupez alors les tiges au ras du sol sur plusieurs plants afin d’éclaircir les pieds.

Ce condiment se conserve parfaitement frais dans un verre d’eau ou dans un sac plastique en bas de votre réfrigérateur pendant une semaine. Pour une conservation à longue durée soit près d’un an, séchez le bouquet de thym tête en bas dans un endroit aéré puis, mettez-les dans des bocaux fermés hermétiquement pour conserver ses arômes.

Maladies et nuisibles

Le thym craint certaines maladies qui attaqueraient éventuellement ses racines et principalement les acariens. Contre le développement de ces derniers, un bon insecticide est recommandé….

Saviez-vous que ce condiment éloigne les insectes nuisibles de votre potager


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*